Historique de l’association

Le CRISLA est une association lorientaise déclarée depuis 1979. Elle a été créée par des citoyens soucieux du Tiers Monde et désirant commencer par analyser les répercutions sur les peuples du Sud des activités économiques principales de Lorient, particulièrement dans trois domaines :

- L’arsenal et les exportations de matériel militaire : 50% de l’activité est constitué par des exportations en direction des pays du Sud. A l’époque, il s’agissait de l’Argentine des généraux et de l’Afrique du Sud de l’apartheid. Maintenant, il s’agit de l’Arabie Saoudite qui est loin d’être une démocratie et du Pakistan qui pourrait avoir d’autres priorités, vue la pauvreté de sa population. Entre temps, les "frégates de Taïwan" ont donné lieu à des pratiques de corruption...

- Le port de commerce et les importations agro-alimentaires, en grande partie en provenance de pays du Sud (Thaïlande, Brésil, Pérou, etc.). Il s’agit d’un maillon essentiel du système agro-alimentaire breton, en particulier de l’élevage hors-sol et du productivisme à outrance avec toutes les conséquences écologiques et sociales désastreuses que tout le monde connaît maintenant. Nous avons tiré la sonnette d’alarme il y a plus de vingt ans et nous n’avons pas été entendus à temps.

- La pêche : les surcapacités de pêche et le surinvestissement dans ce domaine (à l’aide de subventions publiques) a conduit à la surexploitation des ressources halieutiques chez nous et à la tentation de redéployer l’effort de pêche sur les côtes africaines et sud-américaines, ceci aux dépens des pêcheurs artisans, tant dans les pays du Sud concernés que chez nous. Le CRISLA est une des rares ONG françaises (avec le CCFD) a travailler sur la problématique de la pêche vivrière et publie depuis 1984 un bulletin trimestriel "Pêche et Développement".

Développement durable

Cet ensemble de réflexions et de prises de conscience a amené le CRISLA à se positionner très tôt sur la notion de "développement durable", mise en évidence lors de la Conférence de Rio en 1992 et à faire le lien entre environnement, développement et démocratie. Le CRISLA est décidé à s’impliquer à la fois dans la solidarité internationale et le développement local.
La Communauté d’Agglomération du Pays de Lorient (Capl’Orient) s’est associée au CRISLA et à Nature et Culture pour présenter au Ministère de l’Aménagement du Territoire et de l’Environnement (MATE) un projet "Agenda 21 local" qui a été retenu en juin 2000. En octobre 2001, le CRISLA a signé une convention avec Capl’Orient pour offrir au public un Centre de Ressources sur le Développement Durable (CRDD). En 2008, cette convention a pris fin.

Statuts du Crisla :

AgendaTous les événements

juin 2018 :

Rien pour ce mois

mai 2018 | juillet 2018